Bienvenue sur notre site
Cuba chez l'habitant



Veuillez activer JavaScript pour pouvoir bénéficier de toutes les fonctionnalités offertes par notre site.

Cienfuegos

Cienfuegos compte 150.000 habitants située dans la province de Cienfuegos. C'est une ville portuaire dont le centre historique est bien préservé, située dans l'une des plus belles baies de la mer des Caraïbes, elle gagna tôt - dès l'époque coloniale - son titre de " Perle du Sud ".

L'un des jardins botaniques (Jardin botanico Soledad) les plus spectaculaires d'Amérique latine se trouve au sud-est de Cienfuegos.

Photos de Cienfuegos

Histoire

Lorsqu'en 1494, Christophe Colomb découvre ce golfe, il est habité par les Indiens Jagua. En 1745, les Espagnols étabissent une forteresse dans la baie pour se défendre des pirates. La première ville est fondée en 1819 et porte le nom du gouverneur général cubain de l'époque, José Cienfuegos.

Source : Wikipedia

A visiter

Le centre historique est déclaré Monument national.
C'est un exceptionnel ensemble urbain de 90 hectares, dans lequel prévalent d'imposantes constructions, de larges promenades et rues.
Parmi ses attraits se trouvent :

Arc de triomphe

Il s'agit de la seule construction de ce type à Cuba. Elle a été érigée par les ouvriers de la ville en 1902.
Rue 25, entre les avenues 54 et 56.

Cathédrale de Nuestra Señora de la Purísima Concepción

Monument national construit en 1819. La profusion de vitraux français, allégories des actes des 12 apôtres, en fait la grande beauté. C'est en ces lieux que fut situé le premier temple religieux de Cienfuegos.
Rue 29 et avenue 56.

Théâtre Tomas Ferry

Inauguré en 1890, déclaré Monument national. Il conserve la splendeur de ses débuts et a été la scène de prestigieux représentants de l'art lyrique et de la danse, parmi lesquels notamment le chanteur d'opéra italien Enrico Caruso.
Avenue 56, entre les avenues 27 et 29.

Palacio Ferrer

Construction au style éclectique, située dans le centre historique de la ville, érigée en 1918. C'est ici que fut logé le célèbre ténor Enrico Caruso. La Maison de la Culture y est aujourd'hui installée. On peut contempler les plus belles vues de la ville depuis son mirador.
Rue 25 et avenue 54.

Plaza de Armas, aujourd'hui Parc Marti

Une faïence incrustée sur l'esplanade rappelle le lieu de fondation de la place. C'est à partir de ce point que furent tracés les 25 premiers pâtés de maison qui allaient constituer le centre urbain de la ville.
Depuis la rue 29 jusqu'à la rue 25 entre les avenues 54 et 56.

Casa del fundador

Demeure de Don Luis D'Clouet, fondateur de la commune. Elle date de la première moitié du XIXème siècle. Elle occupe l'un des angles du Parc Marti. C'est là l'un des rares exemples de l'architecture nationale qui suit les canons formels du néoclassicisme.
À l'angle de la rue 29 et de l'avenue 54.

Promenade (paseo)du Prado

Le plus long de son genre à Cuba. Il s'étend depuis l'entrée de la ville jusqu'à la jetée (malecón) de Cienfuegos. C'est l'artère principale de la ville.
Depuis la rue 37 jusqu'à l'avenue 40.

Bulevar

L'un des lieux les plus fréquentés de la ville. Plusieurs centres commerciaux et services importants s'y trouvent.
Avenue 54 depuis la rue 37 jusqu'à la 29.

École de San Lorenzo

Un lieu où art et histoire sont étroitement mêlés.
Angle rue 29 et avenue 56.

Club Cienfuegos

Inauguré le 31 août 1920 au titre de siège du Yacht Club de Cienfuegos. Immeuble éclectique à 2 niveaux, flanqué de 2 tours couronnées de belles coupoles décorées, et qui regarde vers la mer par le biais de ses terrasses. C'est en ces lieux qu'évoluait une société à la réputation prestigieuse, du fait de ses réussites en matière de sports nautiques. Parmi les principales activités, il s'y tenait tous les ans de traditionnelles régates nationales auxquelles assistaient des personnes venues de tout le pays et de l'étranger.
Avenue 37, entre les avenues 12 et 14, Punta Gorda.

Bar-Cafétéria El Palatino

L'une des maisons les plus anciennes des alentours du Parc Marti. Aujourd'hui très fréquentée.
À l'angle rue 27 et avenue 54.

Jardins de l'union nationale des écrivains et artistes cubains (UNEAC)

Lieu de discussion d'intellectuels et de rencontres sociales.
Angle rue 25 et avenue 54 et 56.

Galerie d'Art Universal

Lieu idéal pour les expositions personnelles et collectives d'artistes plasticiens, d'artisans et d'auteurs très réputés.
Avenue 54, entre les rues 33 et 35.

Musée provincial

Anciens locaux du Casino espagnol, face au Parc Marti. Il propose des expositions archéologiques de la période précolombienne, des pièces de grande valeur de musée, des documents, des armes ainsi que d'autres témoignages de la vie des patriotes de Cienfuegos qui luttèrent pour obtenir l'indépendance nationale. Il possède des collections d'arts décoratifs ainsi qu'une salle dédiée à la culture de Cienfuegos.
Angle rue 27 et avenue 54.

Musée historique naval

Ancien district naval sud de la marine de guerre cubaine, dédié à l'histoire de la marine. C'est le lieu où se produisit le soulèvement révolutionnaire historique de marins et civils du 5 septembre 1957.
Cayo Loco, avenue 60 et rue 21.

Casona du fonds de biens culturels "Maroya"

Présente le fonds le plus authentique en matière d'arts visuels et appliqués, ainsi qu'en matière de tout ce qui concerne l'art populaire régional. En parfait état de conservation.
Avenue 54 , entre les rues 25 et 27.

Palacio de Valle

Véritable joyau architectural du XXème siècle, monument local. Il s'agit de l'ouvre la plus représentative de la ville sur le plan architectural. Les styles mudéjar et byzantin y cotoient harmonieusement les styles vénitien, gothique et baroque.
Rue 37 et avenue 0.

Forteresse de Nuestra Señora de los Ángeles de Jagua

Monument national. Lieu accueillant, depuis lequel on peut admirer l'une des vues les plus impressionantes du littoral de Cienfuegos. Il dispose d'un excellent restaurant et de nombreuses propositions récréatives complémentaires.
Situé sur la zone que l'on appelle el Castillo.

Cimetière de Reina

Monument national, c'est le premier cimetière de la ville. Ce type de sépultures en mur de niches funéraires est le seul exemplaire que l'on conserve à Cuba de l'époque coloniale.
Avenue 50 et rue 7.

Cimetière Tomás Acea

Monument national, premier cimetière-jardin de Cuba. D'une grande valeur funéraire, sur le plan sculptural et décoratif.
Avenue 5 de septiembre.

Fronton Jai-Alai

Construit en 1925. La Fédération mondiale de pelote basque le considère comme l'une des premières installations de ce genre au monde.
Rue 37, entre les avenues 46 et 48.

Zone de Punta Gorda et La Punta

Lieu de distraction depuis la fin du XIXème siècle, on y trouve aujourd'hui une foule de restaurants, "boîtes de nuit" et logements. La Punta est classée Monument national.
La zone s'étend de l'av. 40, jusqu'à l'av. 0, par la rue 37.

A proximité

Palmira

Ville proche de la capitale de la province, aux profondes racines afro-cubaines. C'est là que se trouvent le Panthéon Yoruba et le Musée municipal qui présente les principaux attributs du syncrétisme religieux et le folklore qui caractérise une grande partie de la culture cubaine.

Santa Isabel de las Lajas

Ville natale de Benny Moré, plus connu sous le nom du Bárbaro del Ritmo, figure emblématique de la musique populaire cubaine. Vous y trouverez le Musée municipal qui rend hommage au musicien.

Monument de Mal Tiempo

À 40 kilomètres de la ville, le parc et son obélisque commémorent le combat de Mal Tiempo, qui s'est déroulé entre les troupes libératrices de Cuba et l'armée espagnole le 5 décembre 1895.
Commune de Cruces.

Sites naturels

Jardin botanique

Autrefois laboratoire d'observations biologiques de l'Université de Harvard, il dispose aujourd'hui de 94 hectares sur lesquels vivent environ 1 450 espèces de plantes, exotiques pour la plupart, parmi lesquelles on peut trouver plus de 20 espèces de Ficus, plus de 100 légumineuses, et une collection de palmiers considérée comme l'une des 10 premières au monde.
Route Circuito Sur, Pepito Tey.

Baie de Cienfuegos

Accessible à partir de tous les points. Son caractère profond et protecteur ainsi que les formidables conditions commerciales de son port en font l'une des baies les plus importantes du pays.

Delphinarium

C'est l'une des plus récentes attractions de Cienfuegos. Vous pourrez y voir un extraordinaire spectacle avec des dauphins exercés qui exécutent des figures acrobatiques et dont vous pourrez partager le lieu de vie.
Rancho Luna.

Sierra del Escambray

Système montagneux le plus important du centre de l'île. Paysages de végétation prolifique, vallées, notable caractère endémique d'espèces de la flore et de la faune, chutes d'eau, trous d'eau naturels, grottes et nombreux chemins naturels de randonnée se succèdent dans cette vaste région.

Laguna de Guanaroca

Zone protégée. Il existe dans ce lieu d'importants sites archéologiques. Cette zone comprend les Laberintos de los Naturales, Cayo Ocampo, ainsi que d'autres îlots sablonneux (cayos) plus petits, à l'intérieur de la baie. Cadre côtier très attirant, du fait de ses populations de mangliers et ses refuges naturels d'avifaune autochtone et migratoire, parmi laquelle est à noter une colonie de plus de 2 000 flamants roses.
Accessible par la route en direction de la plage Rancho Luna.

Lagunas de Gavilán et San Juan

Présentant un notable potentiel cynégétique, ces lagunes sont appréciées pour la variété des espèces qui s'y trouvent, tels que la sarcelle à ailes bleues, la spatule rose et le "levanco", cette dernière étant une espèce de type migratoire.

Cueva Martín Infierno

Présente l'une des stalagmites les plus grandes du monde, d'une hauteur de 67,20 mètres. Il est recommandé d'en réserver la visite au seul tourisme spécialisé et à caractère scientifique, du fait de la fragilité de l'éco-système.

Pico San Juan

Aussi connu sous le nom de la Cuca, point culminant de la region centrale de Cuba, avec 1 140 mètres de haut.
Commune de Cumanayagua.

El Nicho

Constitué de spectaculaires chutes d'eau pouvant atteindre les 15 mètres.
Commune de Cumanayagua.

Guajimico

Zone composée d'une grande variété de flore et faune locales. On y accède par la route de Trinidad, au kilomètre 42.
Commune de Cumanayagua.

Vallée del Yaguanabo

L'une des zones protégées les plus riches de la province. Le fleuve qui la sillonne et lui donne son nom constitue un paysage exceptionnel, composé de cascades, trous d'eaux transparentes et piscines naturelles idéales pour la baignade.
Sur la route de Trinidad.

Bains Ciego Montero

À 23 kilomètres de la ville, dans un cadre naturel. Ils jouissent d'une excellente réputation termes de propriétés thermales et contribuent à améliorer la qualité de vie.
Route Palmira-Arriete-Ciego Montero.

Loisirs

ARTEX

L'univers musical cubain traditionnel et contemporain à travers l'ouvre de ses plus importants représentants.
Rue 35, entre les avenues 16 et 18

Bibliothèque provinciale

Dispose d'un fonds d'ouvres nationales et internationales, d'éditions rares et spécialisées.
561, rue 37, entre les rues 56 et 58.

on du jeune créateur)

Présentation du travail musical, littéraire et plastique de l'avant-garde artistique de la région.
Avenue 52, entre les avenues 35 et 33

Fonds de biens culturels

Avenue 54, entre les avenues 25 et 27

Galeries d'art

Les productions les plus représentatives des arts plastiques et arts appliqués de la région.
Avenue 54, entre les avenues 33 et 35

Galerie Maroya

Avenue 54, entre les avenues 37 et 35

Librairie Dionisio San Román

Lieu qui apporte sa touche finale à la création littéraire. Située sur l'un des axes les plus courus de la ville, elle propose à la vente une grande variété de titres.
À l'angle des avenues 54 et 37

Théâtre Tomás Terry

Arts scéniques, musique et spectacles se fondent en un cadre accueillant. L'un des théâtres les plus importants du pays.
Avenue 56, entre les avenues 27 et 29, Parc José Martí

Salle de théâtre Guignol

Spectacles pour enfants avec les éléments les plus représentatifs de la scène cubaine internationale.
Rue 37, entre les avenues 54 et 56

Patinodrome

Rue 37, Punta Gorda

Stade du 5 Septembre

D'importantes compétitions nationales et internationales s'y tiennent régulièrement.
4701, Avenue 20, Punta Gorda

Delphinarium

Il propose des spectacles récréatifs, dont :

  • Dauphins exercés qui exécutent de multiples figures acrobatiques : sauts, saluts, équilibres avec des balles, entre autres activités, reposant toutes sur l'expérience des animateurs des lieux.
  • Spectacle d'otaries qui met en scène l'habileté de cette espèce. Des informations sont fournies sur le comportement naturel de ces animaux.
  • Nager avec les dauphins : l'incroyable possibilité de partager l'espace de vie de ces animaux, tout particulièrement aimés des enfants.
Les visiteurs pourront profiter avec ces derniers de ce monde acrobatique, outre la possibilité de les photographier ou de les filmer.
Finca Las Auras, Rancho Luna, Cienfuegos. Téléphone : (00) 53 432 48120.
Horaires : Du mardi au dimanche, de 9h00 à 17h00

Centres de plongée

Marina Jagua

Propose des activités de plongée palme masque tuba, de pêche, des excursions et des services aux embarcations.

Centre de plongée, hôtel Rancho Luna

Cours d'initiation à la plongée, location d'équipement, plongées diurnes et nocturnes.

Centre de plongée, Villa Guajimico

Centre de cours, location d'équipement, plongée diurne et nocturne. Cienfuegos dispose de 30 points de plongée, répartis sur toute la frange côtière du territoire. Un riche univers sous-marin dans lequel prédominent les éponges, les coraux, une grande variété de poissons et tout un trésor à découvrir.

Sites de plongée

Los Huecos

Situé à Punta Sabanilla, peuplé d'une grande variété d'éponges barriques et poissons éléphants, gorgonidés, coraux, labres, mérous et différents types de requins.

Boya de Recale

Situé à l'entrée de la baie de Cienfuegos, offrant une profondeur de 18 mètres, on peut y observer épaves de bateaux coulés et bancs de poissons multicolores qui évoluent en harmonie avec les plongeurs.

Corona et Corona II

Situés dans une zone connue sous le nom de Lengüeta del Faro ou Corona del Faro, ils offrent respectivement 17 et 35 mètres de fond. Ces sites sont parfaits pour la plongée le long de parois. Il est courant d'y rencontrer, entre autres espèces, les balistes royaux, poissons limes ornés et poissons-coffres, poissons-demoiselles, grands gorgonidés et guppys magnifiques.

Barco Arimao

Situé entre la Corona et le Cable Inglés, ce bateau repose par 18 mètres de fond et est entouré d'éponges, gorgonidés, coraux et quelques espèces de requins.

Cable Inglés

Dans la zone du Faro, par 10 mètres de fond, il est courant de trouver des restes de bateaux coulés et d'ancres. Les langoustes et congres verts sont les espèces prédominantes de cette zone.

El Coral

Ce point de plongée se trouve à l'ouest du centre de plongée et fait partie des sites les plus demandés, du fait de la beauté des coraux-cathédrales que l'on peut y observer. Cette variété de corail, plus connue sous le nom de Reine des Caraïbes (Dama del Caribe), peut mesurer plus de 5 mètres de haut.

Rancho Club

La sculpture complexe en forme de champignon qu'y forment les coraux qui y vivent est surprenante. Ces fonds sont couramment peuplés de bateaux coulés.

Patana I

Lieu d'une épave de bateau coulé à 10 mètres de profondeur. L'épave est aujourd'hui entourée d'éponges pourpres et vertes et de poissons mordeurs à queue jaune, entre autres espèces.

Los Palos (Camaronero I)

L'accès à ce site se fait par de profonds canaux et rend possible la découverte d'oursins de toutes tailles, dans des zones de roche compacte.

Laberinto (labyrinthe)

Possibilité de réaliser jusqu'à 5 plongées ou circuits, depuis le point de départ, d'où le nom de ce site. Il offre une profondeur de 17 mètres, est recouvert de coraux et son circuit le plus grand atteint 21 mètres. On y trouve éponges, gorgonidés et différents types de poissons, tels que poissons des récifs, poissons-soldats, poissons-chirurgiens, barracudas et requins.

El Canal Chico (Canalito, le petit canal)

Situé entre le Laberinto et la Patana I, à 10 mètres de profondeur. Parmi les espèces les plus remarquables, les poissons-papillons striés, les poissons-anges gris, les "cabos" et les poulpes.

Patana II

Situé face à l'hôtel Faro Luna, un cargo à fond plat gît à 11 mètres, entouré de coraux, éponges, langoustes et crabes.

Camaronero III

Bateau d'acier gisant par 12 mètres de fond, depuis lequel il est aisé d'observer des éponges barriques aux couleurs attirantes et des grosses crevettes, entre autres espèces. Au pied de la paroi, à environ 40 mètres, se trouve depuis 1987 la cabine d'un avion de combat des forces aériennes cubaines.

La Patana

Situé entre les Camaronero II et III, à 12 mètres de profondeur. Ce site, couvert de coraux est le refuge des poulpes, poissons de récifs, poissons-anges, entre autres.

Las Esponjas

Entre deux bateaux coulés, les Camaroneros I et II, à 18 mètres de profondeur, vous pourrez apprécier différents types d'éponges, gorgonidés, coraux, poissons-anges, mordeurs et plusieurs sortes de requins.

Rancho Luna I et II

Situés sur la formation corallienne de Rancho Luna, à une distance de 600 mètres environ. Vous pourrez y admirer des coraux de grande dimension.

El Canal (Barreras)

Situé à proximité de la pointe qui porte ce nom. Vous pourrez y réaliser deux circuits, en descendant une paroi de 40 mètres où évoluent des mérous et des vieilles. Le second circuit permet de parcourir jusqu'à 50 mètres et d'observer des poissons de verre et des courbines.

Punta Barrera

Massif rocheux recouvert de corail, à 6 mètres de profondeur. On peut y observer des poissons perroquets, vieilles, mérous, requins taureaux, requins marteaux, entre autres espèces. Dans cette zone, la plongée peut suivre deux directions, l'une d'entre elles menant aux restes d'un bateau de pêche coulé.

El Bajo

Dans la grande formation corallienne située à l'embouchure du fleuve Arimao, à 7 mètres de profondeur, vous pourrez observer une intense vie sous-marine, de nombreux canaux étant peuplés de poissons des récifs, congres, raies tachetées, rascasses des coraux, tiles, entre autres.

Patanita 12 M

Tout près de El Bajo. Il s'agit d'une embarcation à fond plat et au toit en acier, recouverte de lin et de petites éponges, située à 12 mètres de profondeur et qui abrite des loubines et des groupes de vivaneaux.

Punta Imbo

Nom de la pointe du massif rocheux recouvert de corail où vous pourrez pratiquer deux plongées, l'une de 10 à 12 mètres et l'autre suivant la paroi. Vous pourrez y observer des crabes, araignées de mer, langoustes, congres, mordeurs à queue jaune et des poissons pompons.

La Guasa

Ce site se trouve au-delà de Punta de Gavilanes et offre 12 mètres de profondeur. Il se distingue par ses massives tours de corail, de grands barracudas, des "caragidos", différents types de requins, etc.

Punta del Diablo (pointe du diable) ou Punta Arriba

Parfait pour la plongée contemplative du fait de ses fonds rocheux, ses formations coralliennes et son tombant. Il offre une profondeur de 12 mètres.

El Guanito ou los Cabezos

Disposant d'une première paroi de 12 mètres de profondeur et d'une seconde de 40, c'est un site peuplé de corail de "teja", d'éponges et de différentes espèces de poissons.

La Guanábana

Sa profondeur de 6 mètres permet d'observer des formations coralliennes, des piscines naturelles, des coraux, la végétation marine et les poissons qui vivent dans cette zone proche de la ligne côtière.

El Naranjo

Site de choix pour la plongée contemplative et la plongée sans bouteille. Offre un canal de sable présentant des formations d'écueils et une belle paroi, à une profondeur de 5 mètres.

La Ceiba

Dédié à la plongée et à la plongée sans bouteille, c'est une plate-forme au fond plat avec quelques formations coralliennes à 6 mètres de profondeur. Le site est tout particulièrement peuplé de chélonidés, d'une grande variété de poissons et de végétation marine.

La Poza

Point situé à l'entrée de la crique (ensenada) de Guajimico, constitué de formations coralliennes et d'écueils intercalés, de coraux en forme de champignons, de poissons, crustacés, escargots, éponges ainsi que d'une abondante végétation marine.