Bienvenue sur notre site
Cuba chez l'habitant



Veuillez activer JavaScript pour pouvoir bénéficier de toutes les fonctionnalités offertes par notre site.

Holguin

Holguín est la capitale de la province cubaine de Holguín, au Sud-est de Cuba. Elle possède environ 300 000 habitants. Du mont Loma de la Cruz (465 marches) on peut voir toute la ville. Réputée pour ses nombreux parcs ombragés, Holguin est une ville moderne, avec des rues en damier, nichée entre deux collines appelées Cerro de Mayabe et Loma de la Cruz.

La ville fut fondée en 1545 par García de Holguín, qui lui donna son nom (San Isidoro de Holguín, plus tard raccourci en Holguín). En 1600 le lieu connu sous le nom d'Hato de Holguín se sépare de l'administration de la ville de Bayamo. Le 5 octobre 1692, à pétition de María del Rosario de Ávila y Batista Bello on fonde dans le lieu connu sous le nom de "Hato de Managuacos", la première chapelle, deplacée plus tard, en 1709, dans l'endroit connu comme Las Guazumas, Hato de las Cuevas, propriété de María de las Nieves Rodríguez de Leitía y Rodríguez de Aldana. En 1712 l'évêque Gerónimo de Nostis y Valdés autorise que la chapelle de la ville devienne Eglise. Juan González de Herrera y fut son premier curé titulaire. Le 14 avril 1720 est la date retenue par las habitants de la ville pour fêter sa fondation. La date correspond à la première messe célebrée dans l'Église actuelle de San Isidoro. En 1726, Diego de la Torre Hechavarría devient le premier fonctionnaire de la ville chargé de médier dans des conflits locaux. En 1745 le Capitaine Pedro Batista-Bello y Garced meurt en combat contre les Anglais qui essayaient de remonter depuis la baie de Gibara le fleuve Cacoyuguín pour s'emparer de la ville. En 1751 Holguín reçoit le titre de Municipalité. En 1752 celui de Villa. En 1823, né Diego de Ávila y Delmonte, premier historien d'Holguín et auteur du livre Memorias sobre el Hato San Isidoro de Holguín. En 1832 le Roi d'Espagne autorise le blason de la ville. En 1833 on construit le premier théâtre de la ville: El Coliseo. En 1838, né à Holguín la poétesse Adelaida de Mármol considérée comme l'une des poétesses cubaines les plus importantes du Romantisme. En 1862 la première maison d'impression ouvre ses portes d'où sortiront cette année-là les pages du premier journal d'Holguín: La Luz.

Ses habitants prirent une part active dans les guerres d'indépendance sous la conduite du célèbre général Calixto Garcia qui libéra la ville des Espagnols en 1872. La maison natale du héros a été transformée en musée et, au milieu de la place qui porte son nom, située au coeur de la ville, se dresse sa statue. Le 17 septembre 1877 José Enrique Collazo en désaccord avec d'autres chefs du mouvement s'insurgent contre l'Espagne et appuyé par le Lieutenant Limbano Sánchez, s'autoproclama président et fonde le Canton indépendant de Holguín, en vigueur jusqu'au 9 février 1778.

Source : Wikipedia

Holguín garantit une offre de divertissement variée à ses visiteurs. Parmi les options les plus intéressantes, vous pouvez parcourir la capitale et Gibara, connaître des aspects de la culture taína à Banes, pénétrer dans des forêts centenaires et découvrir les charmes du parc Bahía de Naranjo, admirer l'exubérance naturelle de Cayo Saetía ou pratiquer la randonnée.
Vous y trouverez les conditions nécessaires pour la majeure partie des modalités touristiques développées par Cuba, dont certaines très spécialisées comme le tourisme de santé par exemple. Par contre, la plage est le point de départ et la base principale de l'industrie des vacances, avec toutes ses motivations et attraits.

Les différentes agences qui opèrent sur le territoire offrent des options intéressantes pour découvrir la province de Holguín et des endroits plus éloignés :
Gibara, ville de pêcheurs, le Parc Monument National Bariay ; le parc naturel Bahía de Naranjo ; Cayo Saetía ; Banes et ses sites archéologiques : le cimetière aborigène de Chorro de Maíta et le village Taína ; La Havane, ville capitale ; Santiago de Cuba, la ville la plus caribéenne du pays et Baracoa, la ville primatiale, entre autres.

Photos de Holguin

Sites naturels

Plages de Guardalavaca, Don Lino, Playa Esmeralda

Le littoral de Holguin se caractérise par la présence quasiment constante de formations orographiques qui procurent aux plages de la province une personnalité très caractéristique et les rend en général très différentes de celles que l'on rencontre couramment sur le reste de l'archipel. Entre les falaises qui se jettent dans la mer, et presque toujours entourées de végétation dense, elles ont un certain air intimiste et de recueillement dont ont profité les opérateurs touristiques du territoire pour y ouvrir des logements de première classe et tout ce qui est nécessaire pour en profiter.

Parmi les deux plages les plus célèbres, il y a Guardalavaca, en forme de coquillage ou de crique ; et également Don Lino, qui est connue comme la petite grande plage du fait de la qualité de son sable et de sa petite taille. Cette frange de plages qui permettent de pratiquer la plongée, la pêche, la navigation et d'autres sports nautiques se trouve à environ 50 km de la capitale provinciale. Playa Esmeralda, un site charmant, répond également aux attentes de ceux qui cherchent des services du club de sports nautiques et de l'école de plongée.

Loma de la Cruz (Colline de la croix)

Appelée avant Cerro del Bayado, elle changea de nom lorsque le 3 mai 1790, le frère Antonio Alegría plaça sur son sommet une grande croix afin de perpétuer dans les mémoires le jour où les navires du calvaire apparurent. C'est le mirador de la ville par excellence, dont le centre, le parc Calixto García, se trouve à une distance de 3 km exactement. Chaque année, le 3 mai, une procession populaire en fait l'ascension par des larges escaliers de 458 marches construits entre 1927 et 1950.

Parc Monument National Bariay

À proximité de Gibara, vous pouvez accéder au site où s'est produite la rencontre mutuelle entre les cultures du vieux et du nouveau monde lors de la soirée du 27 octobre 1492. L'endroit montre l'événement historique unique de l'unification du monde tel qu'il est connu aujourd'hui à l'endroit où il s'est produit, comme l'ont observé ceux qui furent les acteurs de ce moment transcendantal et de telle sorte que vous puissiez vous sentir protagoniste de la même scène primitive. Sont utilisées pour ce faire la réanimation de la nature elle-même, la connaissance historique et la recréation d'aspects spécifiques de celle-ci.

Finca Mayabe

À quelques minutes en voiture vers le sud-est de la ville de Holguín, la route pénètre dans la campagne jusqu'à une bifurcation qui mène au sommet de cette colline. En haut de celle-ci est reproduite la vie de l'homme de campagne à Cuba. On y trouve une vraie hutte avec un sol en terre battue, une basse-cour pour les oiseaux et la volaille domestiques, des arbres fruitiers et de bois de charpente.

Il y a des logements dans cet endroit idéaux pour se reposer dans une ambiance champêtre et admirer l'excellent paysage qui s'ouvre au pied de la colline, depuis laquelle on aperçoit la vallée de Mayabe, un paysage remarquable de la campagne cubaine.

Parc Naturel Bahía de Naranjo

Il constitue l'une des visites incontournables de la région de Holguín. Il couvre 1 000 ha avec une végétation abondante. Le littoral est occupé principalement par des tronçons de mangrove, de forêt côtière et d'arbres endémiques des côtes cubaines sur une étendue de 32 km. Le parc offre des possibilités de loisirs très tentants pour ceux qui souhaitent profiter de la nature : le parcours des sentiers écotouristiques "Las Guanas" et Peñón-Conuco de Mongo-Viña, respectivement, ainsi que des promenades en yacht, une visite à l'aquarium pour voir le show des dauphins et des lions de mer, déguster des plats mariniers ou les saveurs de la cuisine créole à la campagne.

Pour ceux qui aiment le sport à l'air libre, les possibilités sont nombreuses et l'on peut citer par ordre de préférence le terrain de golf et le rodéo. Pour le logement, le parc dispose seulement d'une cabane confortable construite sur un petit îlot près de l'aquarium et avec deux cabanes rustiques qui recréent les coutumes des paysans du lieu situées sur la terre ferme près de la mer.

Cayo Saetía

Il se trouve dans la baie de Nipe, la plus grande de Cuba, et sa superficie est de 42 km². 65 % de son territoire est couvert de forêts et le reste est composé de pâturages peuplés entre autres de nandous, antilopes, zèbres, cerfs, sangliers, agoutis, taureaux sauvages en toute liberté. On peut y loger et pratiquer des excursions excitantes en yacht ou faire des safaris en jeep ou à cheval, entre autres activités.

Pinares de Mayarí

C'est un secteur privilégié au nord-est des montagnes de Holguín. C'est un endroit idéal pour les amoureux de la nature du fait de la flore et de la faune locales abondantes et grâce à la présence dans ce lieu - la colline de La Mensura- d'un logement confortable. Sa végétation prolifique et son grand endémisme sert d'habitat à de nombreuses espèces d'oiseaux et en font un lieu idéal pour la pratique de la randonnée par les itinéraires La Mensura et Secretos del Pinar.

Sa singularité en fait l'une des zones les plus intéressantes du pays avec 67 espèces végétales endémiques locales. La nature offre à Holguín d'autres endroits intéressants tels que le Parc National Alejandro de Humboldt, dans la Réserve de la Biosphère Cuchillas del Toa, ainsi que la Sierra Cristal, la Silla de Gibara, le Cerro Colorado (également connu sous le nom de La Mezquita de Colón -la mosquée de Colomb) et le Cerro de Yaguajay.

A visiter

Parc Calixto García
7

Centre de la ville par excellence. Il avait à l'origine des fins militaires en tant que place d'armes de la garnison espagnole dans la ville de Holguín, célèbre à Cuba pour ses parcs. Elle est entourée de commerces, de services et d'institutions publiques établies dans des bâtiments intéressants et éclectiques.

La ville a dédié à l'insigne patriote de Holguin un musée dans sa maison natale ainsi que la Place de la Révolution Calixto García, avec un mausolée où sont conservés les restes du général indépendantiste.

Musée provincial d'histoire La Periquera

Dans l'ordre chronologique et à travers 5 salles, cette institution expose les principaux moments de l'histoire de ce territoire de l'est de Cuba. Il doit son nom à la couleur verte -similaire à celle des perruches (perico en espagnol)- des uniformes des soldats espagnols qui furent écartelés en toute urgence dans le bâtiment lors du déclenchement de la Guerre de Dix Ans le 10 octobre 1868 dans la province voisine de Granma. Le musée occupe un immeuble de type néoclassique dont la construction s'est terminée en 1862 et c'est l'un des plus importants de la capitale provinciale.

Adresse :
198, rue Frexes
Téléphone :
(53 24) 463395

Cathédrale de San Isidoro

Construction du 18ème siècle qui accueille l'institution ecclésiastique de plus haut rang de Holguín, consacrée en cathédrale en 1979. C'est un édifice solide avec trois larges portes et des colonnes adossées, ainsi qu'un fronton au centre qui définit sa finition triangulaire. Dans le premier siège de l'église a été officiée en 1720 la messe de consécration du temple et de naissance de la cité. Ses intérieurs mauresques sont intéressants pour leurs plafonds, encore originaux, qui sont parmi les plus beaux de ceux du style mudéjar qui sont conservés dans la ville.

Musée Provincial d'Histoire Naturelle Carlos de La Torre

Il possède 11 salles et l'une des collections les plus importantes d'ornithologie et de malacologie du pays et des Antilles, où les polymitas et les ligus sont très présents, deux des espèces les plus importantes parmi le total de trois mille mollusques enregistrés dans l'archipel cubain.

Adresse :
129, rue Maceo
Téléphone :
(53 24) 423935

Musée maison natale de Calixto García Iñiguez

La vie de cet homme illustre des luttes libertaires du siècle dernier est exposée par l'intermédiaire de manuscrits, d'articles personnels et d'armes d'époque, des souvenirs jalousement conservés dans chacune des chambres de l'ancienne maison familiale des García.

Adresse :
147, rue Miro
Téléphone :
(53 24) 425610

Église de San José

Située au milieu du centre historique de Holguín, cette église est l'un de ses monuments architectoniques les plus significatifs. Sa construction s'est terminée en 1815, mais des interventions postérieures successives l'ont amené à revêtir l'aspect plus rhétique du style néoclassique qui est le sien aujourd'hui.

Théâtre principal Eddy Suñol

Siège du théâtre lyrique de Holguín Rodrigo Pratt, il est situé au centre de la ville et propose une programmation habituelle de zarzuelas et d'autres genres. Des représentations prestigieuses pour la reconnaissance nationale et internationale de l'institution en ont fait l'un des centres les plus importants du centre et de l'est du pays.

Centre Culturel Place de la Marqueta

Cet ambitieux projet qui contribue à la préservation du patrimoine culturel de la ville et des habitants est situé entre les rues Martí et Luz Caballero. Il se développe de manière importante et on y trouve une imprimerie, des bazars pour l'exposition et la vente d'ouvres d'artisans, des artistes plastiques et des conteurs de récits ; un atelier de gravures et une galerie d'art. Il sera également doté d'une salle de concerts et d'un espace consacré aux représentations théâtrales et de danse, à la projection de films et aux défilés de mode entre autres.

Téléphone :
(53 24) 461187

Gibara

Ville portuaire qu constituait au 19ème siècle le principal accès à la mer de toute la zone nord de l'est cubain, ce qui explique pourquoi elle possède l'un des ensembles architectoniques coloniaux les plus significatifs de la province. Il est recommandé de visiter le Musée de l'Environnement Colonial Cubain, installé dans une grande maison de style néoclassique construite en 1872.
Il conserve les arcs en plein cintre les plus importants de la région orientale de l'île et une importante collection de vitraux, meubles, verrerie, vaisselle et autres objets. Il est recommandé de faire une halte dans le Musée d'Histoire Naturelle, également connu comme la Villa Blanca, qui expose l'une des collections les plus complètes de papillons diurnes et crépusculaires des Antilles.

Musée indocubain Baní

Dans le chef-lieu de la commune de Banes, du même nom, se trouve le plus important musée consacré aux cultures précolombiennes cubaines. Plus du tiers des restes archéologiques aborigènes découverts à Cuba jusqu'à présent l'ont été à Holguín, et cette institution en expose des éléments intéressants.
Le plus curieux d'entre tous est celui nommé Ídolo de Banes, une petite statue en or massif de quatre centimètres de haut qui date du 13ème siècle d'après les examens de laboratoire. Sont également exposés des dujos (espèces de chaises utilisée par les aborigènes), des hachettes, des couteaux en silex, des poteries en argile et d'autres outils. Le fonds du musée compte plus de 20 000 pièces.

Musée de fouilles Chorro de Maíta et Aldea Taína

Lié étroitement aux valeurs archéologiques existantes dans la commune de Banes, on y trouve l'enceinte funéraire aborigène la plus grande des Antilles, située au centre d'une zone qui fut densément peuplée par les aborigènes cubains jusqu'au 15ème siècle. Les restes de plus d'une centaine de ces habitants ont été retrouvés dans les alentours, dont une partie est exposée dans ce musée.
Un village taína a été reconstitué à côté du cimetière, avec des maisons aborigènes typiques et d'autres installations caractéristiques de cette communauté. Le mérite didactique le plus important de ce parc thématique est sans doute la représentation fidèle des premiers habitants de la zone par des statues de taille naturelle qui semblent donner vie réellement au village.

Plongée

Presque toutes les plages du littoral nord de Holguín disposent tout près du rivage de superbes formations coralliennes d'un grand intérêt pour la plongée sportive, la photo de chasse sous-marine et l'observation de fonds marins, qui regorgent d'organismes vivants intéressants.
Les poissons, les crustacés, les mollusques et les coraux offrent une polychromie inoubliable, typique des mers tropicales des Caraïbes. Il y a dans toute la zone des dizaines de sites d'immersion avec une visibilité surprenante, des eaux tièdes et propres et à quelques mètres de la ligne côtière.
L'infrastructure présente est professionnelle et appropriée :
- Plongeurs très expérimentés avec de grandes connaissances qui font office d'instructeurs et de guides pour les pratiquants de ce sport ou pour ceux qui souhaitent s'y initier, et découvrir cette autre facette impressionnante de Cuba, couverte par les eaux.
- Les centres de plongée offrent des lots touristiques d'immersion diurne et nocturne, des cours d'initiation et d'autres programmes avec du personnel hautement qualifié et certifié (par la ACUC: American Canadian Underwater Certification).
Ce sont des instructeurs professionnels qui travaillent avec des accès aux points d'immersion sur des embarcations spécialisées, sûres et confortables, et un équipement dans des conditions optimales.

Centres de plongée de Eagle Ray et Coral Reef Playa Guardalavaca
Téléphone :
(53 24) 30185
Centre de plongée Sea Lovers Playa Esmeralda
Adresse :
Route de Guardalavaca, littoral nord de Holguín
Téléphone :
(53 24) 30060/64
Fax :
(53 24) 30065

Sites de plongée

Notre centre de plongée "Eagle Ray" vous offre la possibilité de découvrir plus d'une vingtaine de sites de plongée auxquels on arrive par des barques rapides, pour accéder à une scène sous-marine de barrières de corail, de hauts mogotes, de petites vallées et de parois verticales qui apparaissent entre 5 et 40 mètres de profondeur. Parmi ces sites de plongée, l'on peut remarquer pour leur beauté ceux de :

Coral Garden, Aquarium, Loma Jorge

Ce sont des zones qui du fait de leurs caractéristiques similaires et leur faible profondeur sont utilisées pour plonger avec les débutants ou des plongeurs expérimentés qui souhaitent faire des immersions dans des eaux peu profondes.
Elle se caractérisent par leurs fonds coralliens d'une grande variété formés par des monticules de coraux en formes de cerveau, de cornes d'élan, etc. et elles possèdent également une faune abondante avec une grande variété de petits poissons dont les couleurs et la beauté décorent le paysage sous-marin.

Canto Bonito

Il y a dans cette zone une paroi qui chute depuis 15 mètres de profondeur peuplée de crabes, de langoustes, de poulpes et de nombreux poissons coralliens.

La Cadena

En 1962, dans ce lieu que nous appelons maintenant Baie de Vita, à seulement 45 minutes de notre Centre, un remorqueur russe a souffert une avarie et a traîné une chaîne (cadena en espagnol) d'environ 110 mètres de long. Cette chaîne est restée sous l'eau durant tout ce temps et fait partie de l'une des meilleures zones de plongée.
La chaîne traverse la Baie de Vita d'un bout à l'autre en commençant depuis une profondeur de 18 mètres et en atteignant 40 mètres au centre. Durant le merveilleux parcours de cette immense chaîne, nous pouvons apprécier le pouvoir de la nature qui a permis à d'immenses gorgones et de grandes formations de coraux de s'y développer. Sans oublier de mentionner les grandes éponges qui la couvrent sur toute sa longueur.
Black Groupers, Barracudas, Cero Fish et Southern Stingray ont également développé leur vie dans le fond de cette superbe baie.

Casa Coral

Présence d'une barrière de corail avec une faune abondante composée principalement de poissons multicolores, de flore de plusieurs espèces de coraux et de grandes gorgones.

La Corona

Cette zone se caractérise par une formation corallienne semblable à une grande couronne, avec de grandes formations de coraux, d'éponges, où prévaut le corail noir et de nombreux poissons tels que les Yellowtail, Snaper, Ocean Triggerfish et autres.

Cueva 1

A seulement 5 minutes de navigation, nous pouvons rencontrer une grande ouvre de la nature, une grotte (cueva) d'environ 65 mètres de long qui commence à environ 20 mètres en descendant ensuite jusqu'à 37 mètres et ressort sur une paroi. Des espèces telles que Manjuas, Scorpionfish, Porcupinefish et Nassau Grouper y habitent.
Le long de la paroi, nous pouvons trouver des langoustes, des crabes, Queen Angelfish, French Angelfish et des Barracudas.

Canto Azul

Au nord-est du centre de plongée, après 3 minutes de navigation, nous trouverons un véritable paradis : une paroi vierge qui tombe à la verticale en commençant à une profondeur de 14 mètres jusqu'à se perdre dans les profondeurs du bleu de l'océan. Après avoir descendu de 20 mètres seulement, la paroi est couverte de gorgones, de corail noir et d'éponges.
Durant l'immersion, un grand groupe de Bermuda Chub réalise le même parcours que nos plongeurs jusqu'à arriver à l'habitat d'un petit Reef Shark et de grands Black Groupers. Au retour, par la partie supérieure de la paroi, les Rabirubias suivent les plongeurs à la recherche d'aliments.

Activités nautiques

Plages

D'excellentes plages pour profiter du soleil et pratiquer des sports nautiques, la natation et les loisirs en contact direct avec la nature.

Autres sports aquatiques

Sur les bases nautiques situées à proximité des hôtels, des plages de Guardalavaca, Don Lino, Esmeralda et Pesquero (Costa Verde), il y a du matériel à disposition pour pratiquer de la planche à voile et du catamaran, du canoë, et de la bicyclette aquatique.
Le parc naturel Bahía de Naranjo offre dans son aquarium des shows de lions de mer et de dauphins, et organise également des seafaris, des tours du littoral et de la pêche en haute mer et côtière.

Marina International Puerto de Vita

Cinquante amarrages, des embarcations propres, de l'eau potable, de l'électricité (110 V et 220 V), des services de ravitaillement, de réparations, de quincailleries, des autorités portuaires et douanières.

Téléphone :
(53 24) (53 24) 30445 et 30446
Situation géographique :
21 56 N, 73 53 W
Cartes nautiques :
GEOCUBA 118138
Communication par radio :
VHF 16


Source : Office de tourisme de Cuba