Bienvenue sur notre site
Cuba chez l'habitant



Veuillez activer JavaScript pour pouvoir bénéficier de toutes les fonctionnalités offertes par notre site.

Moron

Moron a une réputation qui a fait le tour de l'Ile et qu'elle entretient avec jalousie : ses habitants, et plus particulièrement la gent féminine, sont muy agradables (entendez par là qu'ils sont "chaleureux")... A part ça, Moron est une ville assez animées. Elle constitue un bon port d'attache pour les routards désireux de se rendre aux cayos Coco et Guillermo à peu de frais. On peut s'y arrêter pour visiter ses alentours, qui ne manquent pas de charme, eux non plus. Enfin, sachez, pour votre culture, que l'emblème de la ville est le coq. Comme le prouve ce coq en bronze à côté de l'entrée de l'hôtel Moron, dans le parc, bien nommé, du Coq.

Photos de Moron

Adresses Utiles

Station-service Cupet

A l'entrée de la ville en arrivant de Ciego de Avila, pas loin de l'hôtel Moron.

Dans les environs de Moron

Le lac de Redonda

A 20 km au nord de Moron, sur la route qui mène aux cayos. Pêche à la mouche pour les spécialistes : perches, bars et truites. Possibilités de promenades en bateau, à réserver au bar. Assez cher, de même que les boissons proposées. Restaurant également. Deux précautions: attention aux moustiques et, surtout, gare aux crocodiles, ce n'est pas la même morsure !

La Laguna de la Leche

Egalement au nord de Moron. Entre la mer et la terre, on ne sait pas trop. Cette lagune est appelée "de lait" car son eau a des reflets blancs, dus au carbonate de sodium. On admire le paysage en écoutant le silence et les oiseaux. On peut aussi se promener en bateau et pêcher brochets et tarpons. Idéal également pour les sports nautiques. Carnaval aquatique en juillet et août.

La isla Turiguano

Comme son nom ne l'indique pas. Turiguano n'est pas une île mais une presqu'île, juste au-dessus de la laguna de la Leche, sous ces contrées : les maisons sont de style hollandais, pour ne pas dépayser les vaches, hollandaises, qui paissent tranquillement aux alentours. Pour la petite histoire, ces vaches ont été importées ici par Celia Sanchez, la pasionaria de la Révolution.

Source : www.particuba.net