Bienvenue sur notre site
Cuba chez l'habitant



Veuillez activer JavaScript pour pouvoir bénéficier de toutes les fonctionnalités offertes par notre site.

Vinales

A Cuba, peu de sites offrent une nature aussi belle que celle de Pinar del Río. Bénie par la nature, cette région abrite deux des six Réserves Mondiales de Biosphère de l'île. La splendeur de sa flore et de sa faune constitue l'un des attraits majeurs de la province.

Pinar del Río est une destination exceptionnelle pour quiconque trouve dans le contact avec la nature une bonne raison de voyager.

La province a su intégrer les commodités de la vie moderne - les hôtels et les restaurants – de façon cohérente pour ne pas nuire à l’écosystème existant.

Pour découvrir Pinar del Río, rien ne vaut les excursions et les visites de ses sites les plus réputés : la Valle de Viñales (Vallée des Vignobles) déclarée Paysage Culturel de l’Humanité (UNESCO) ; le complexe touristique Las Terrazas, communauté touristique de développement durable ; Soroa, avec sa pépinière d'orchidées et sa splendide cascade ; les vestiges des plantations de café françaises datant du XIXe siècle, le bassin de Laguna Grande, site privilégié pour pratiquer la pêche ; le réseau de cavernes de Santo Tomás, de 45 km de long ; le centre International de Buceo María La Gorda, enclavé dans la réserve de Biosphère de Guanahacabibes, et les petites îles du nord (Levisa, Paraíso et Jutía), autant d’options que propose cette région qui protège et s’enorgueillit de ses riches traditions paysannes et de sa terre qui produit le meilleur tabac au monde.

Pinar del Río se trouve dans la région la plus occidentale de l’île, bordée au nord par le Golfe du Mexique, au sud par le Golfe de Batabanó, à l’ouest par le détroit du Yucatán et à l’est par la province de La Havane.

Photos de Vinales

Sites naturels

Jardin botanique Orquideario Soroa

Il fait partie de la réserve de la biosphère Sierra del Rosario, et se trouve dans la petite vallée que forme la rivière Manantiales, le principal affluent de la rivière El Bayate. En 1943, un riche avocat espagnol a décidé de construire un jardin en l'honneur de sa fille.
Il a choisi une colline fertile de 35 000 m² dans les contreforts de la Cordillera de Guaniguanico. L'abondance d'eau et la douce humidité des montagnes lui ont permis de rassembler rapidement plus de 25 000 exemplaires d'orchidées parmi plus de 750 espèces provenant de différents endroits de la planète. Cent d'entre elles sont cubaines, y compris l'Orchidée de Chocolate et l'Orchidée noire.
Le jardin compte également 6 000 espèces d'autres plantes ornementales, d'arbres et de fleurs qui représentent la flore nationale de plusieurs pays. La variété des oiseaux et la richesse du paysage y draine la visite permanente d'amoureux de la photographie.

Chute de Soroa

Fameuse depuis le 17ème siècle par sa superbe chute d'eau rafraîchissante de plus de 22 mètre à l'origine de la rivière Manantiales, elle est également connue comme l'Arc-en-ciel (Arcoiris) de Cuba. C'est l'un des endroits les plus fréquentés car la vue depuis son point culminant est merveilleuse. Si vous descendez par les sentiers qui vous amènent au puits naturel dans lequel tombe la cascade, vous pouvez prendre un bain rafraîchissant et profiter d'une vue panoramique absolument splendide.

Parc National La Güira

Il fait partie de la beauté exubérante de San Diego de los Baños. Il occupe une partie des plus de 22 000 hectares que possédait l'un des fiefs les plus importants de Cuba et le plus grand de Pinar del Río : La Hacienda Cortina avec des forêts dotées d'espèces propres à notre flore et à notre faune en liberté, dont le cerf créole, espèce qui était en voie de disparition. La pêche sportive de carpe et de truite est permise. La demeure constitue également un attrait supplémentaire avec ses deux parcs. Deux pagodes s'y trouvent qui recèlent des collections d'art chinois et japonais.

Vallée de Viñales

Dans la vallée de Viñales se mélangent les massifs carsiques et les formations géologiques de mogotes (monts rocheux avec de la végétation caractéristiques de la région) qui constituent une scène naturelle fantastique, ce pourquoi l'UNESCO lui a attribué la reconnaissance de Paysage Culturel de l'Humanité. S'il existe un endroit dans lequel convergent de multiples attraits, c'est bien Viñales et c'est pour cela que c'est l'emblème de la province.
Il réunit comme sur le tableau d'un peintre la polychromie des plantations de tabac, les cases des paysans, et une flore et une faune exclusives d'une beauté unique. L'art n'a pas pu non plus rester indifférent à ses charmes éblouissants et c'est pourquoi l'art plastique et la littérature ont trouvé dans ces paysages des motifs d'inspiration constants. La meilleure perspective de la vallée est obtenue depuis le Mirador de l'hôtel Los Jazmines.
L'itinéraire est complété par la visite à la Grande Caverne de Santo Tomás, le système Majagua-Canteras et Palmarito, pour la beauté de ses galeries et ses richesses spéléologiques.

Palenque de los Cimarrones

Après une traversée surprenante par l'intérieur d'un mogote (mont rocheux avec de la végétation caractéristique de la région) -après avoir profité d'une démonstration ethnographique qui permet de découvrir les composantes africaines de notre folklore-, nous arrivons au Palenque de los Cimarrones. Sa construction rustique reproduit l'environnement des esclaves africains fugitifs du maître espagnol.
Le complexe culturel Palenque est composé d'un groupe irrégulier de ranchones, maisons typiques construites en bois et des feuilles de palmiers pour le toit. Dans chacune d'entre elles, un culte est rendu à certains des orishas ou divinités du panthéon yoruba, à partir de l'identification de ses éléments symboliques les plus caractéristiques : couleur, nourriture, vêtements entre autres.

Cueva del Indio (grotte de l'indien)

Une légende populaire raconte que si lors d'une promenade à l'intérieur de cette grotte, une goutte d'eau fraîche vous tombe sur le nez, le bonheur vous accompagnera pour toujours. Essayez donc. Laissez-vous tenter et naviguez sur les eaux de sa rivière souterraine pour découvrir les formes irrégulières et capricieuses acquises avec le temps par les stalactites et les stalagmites : la silhouette d'un indien fumant sa pipe, la tête d'un crocodile impressionnant, une bouteille de champagne et un coq de campagne, entre autres.
Le passage par l'intérieur d'une grotte qui traverse le centre de quelques mogotes est impressionnant.

Parc National de Guanahacabibes

C'est la réserve forestière la plus grande du pays, séparée du reste du territoire par un isthme avec des plaines de sable blanc et la plus grande zone lacustre de Cuba. La végétation originale y est conservée, avec une faune très riche en oiseaux aquatiques, en mollusques et en reptiles. Dans un espace relativement réduit, il existe plus d'une centaine de lacs et des gisements de sable siliceux les plus purs -99,8 pourcent de pureté- et les plus grands du pays.
À cet endroit, les pinèdes sont endémiques et très étendues et la strate herbacée présente la faune la plus riche de ces écosystèmes. Guanahacabibes est une plaine basse avec de très nombreuses cavités souterraines. Ces plaines sablonneuses servent principalement à la culture de citriques et de tabac blond, ainsi qu'à d'autres cultures de différents types. La grande variété des paysages et des écosystèmes est surprenante : forets toujours vertes, y compris celles de mangrove, des côtes de plages avec de la végétation marécageuse, une côte haute avec des falaises et une côte sablonneuse avec de la végétation de vignoble, des franges de pépinières et de palmiers.
Il existe une grande profusion d'orchidées épiphytes et terrestres, 16 espèces au total, certaines endémiques et d'autres découvertes récemment. Cette péninsule constitua le dernier refuge des aborigènes de l'ouest de l'île qui fuyaient l'attaque des conquistadors espagnols, c'est pourquoi l'on y rencontre fréquemment des vestiges d'établissements indiens.

Cayo Levisa et Jutías

Si vous recherchez la paix dont jouissent les espaces paradisiaques, Pinar del Río vous garantit une authentique aventure dans nos cayos du nord. Cayo Levisa avec plus de 3 km de plage et Cayo Jutías avec 6,7 km de plage sont un trésor à redécouvrir. Ses eaux chaudes, propres et tranquilles rappellent le début du monde, avec ses excellents fonds coralliens pour la plongée contemplative et le snorkeling, les promenades en barque. Le parcours de ce littoral vous procurera la tranquillité la plus absolue et vous introduit dans une beauté inédite, vierge, incomparable. Les attraits que conservent ces îlots sont nombreux, comme par exemple les trigonies qui sont considérés les fossiles vivants les plus anciens des Antilles.

Installations touristiques

Complexe touristique Las Terrazas

Las Terrazas, communauté rurale de développement durable est l'une des zones paradisiaques de la région. Elle est inscrite dans le paysage de la Sierra del Rosario, réserve de la biosphère, et il y règne un exotisme naturel irrésistible pour la sensibilité la plus délicate. Elle offre la possibilité de pénétrer dans les labyrinthes d'une histoire passée, par l'intermédiaire d'un parcours à travers des ruines de plantations de café françaises du 19ème siècle.
Parmi les nombreuses rivières qui traversent la zone, les plus attrayantes sont la rivière San Juan et El Bayate avec des puits naturels d'eaux fraîches et cristallines. L'hôtel Moka de style colonial et confort exquis vous font percevoir le monde d'une manière différente. La Casa del Lago (maison du lac) située sur les bords du lac San Juan est un autre endroit qui vous fera succomber aux charmes de l'atmosphère de quiétude qui s'y respire.
La communauté jouit d'une vie culturelle intense et l'activité créatrice incessante de différents ateliers de peinture, sérigraphie, céramique, bois et fibre végétale est de plus en plus présente. D'agréables surprises vous attendent dans les nombreux sentiers menant aux divers points d'intérêts, sentiers qui constituent un autre des nombreux attraits de cette région.

Centre International de plongée María La Gorda

C'est un emplacement touristique impressionnant du fait de l'excellence de ses fonds marins qui regroupent la plus grande concentration de corail noir de tout l'archipel, et de l'environnement naturel dans lequel il se trouve, la réserve de la biosphère de Guanahacabibes, à peine fréquentée par l'homme avec des plantes endémiques, refuge d'oiseaux.
C'est un endroit idéal pour le repos ou la plongée professionnelle dont les services d'équipement et les instructeurs qualifiés par la Confédération Mondiale d'Activités Sous-marines complètent la valeur de ce trésor naturel. Ses crépuscules splendides dissipent le stress. Le calme de sa verdure apaise l'esprit et procure un calme revitalisant.

A visiter

Fresque préhistorique

Le contact avec une ère passée grâce à l'art et à la création populaire est l'une des autres possibilités offertes par Pinar del Río. L'artiste Leovigildo González avec l'aide d'un groupe de paysans de la région a réalisé cette ouvre qui occupe l'un des versants escarpés d'un mogote de la Vallée de Viñales. Elle atteint une hauteur de 80 m et une largeur de 120 m.
Dans son ensemble, cette peinture gigantesque témoigne de l'évolution biogéologique de la zone qui est l'une des plus anciennes de Cuba. Ses sentiers vous conduiront à la cime du mogote de puis laquelle vous pourrez profiter de vues magnifiques sur la vallée de Viñales.

Ville de Pinar del Río

De même que les autres villes de l'intérieur de Cuba, elle conserve un esprit paisible qui se perçoit entre les ornements, les colonnes, les chapiteaux, les porches et les ferrures qui s'entremêlent dans un style éclectique qui caractérise de manière générale.

Musée des sciences naturelles

Ancien palais Guasch. Il constitue une expression éloquente de l'éclectisme cubain. Il a été érigé en l'honneur de son épouse par le docteur Álvarez Guasch, érudit romantique aux multiples facettes. C'est la première construction de la province réalisée en béton. Il héberge actuellement le Musée d'Histoire Naturelle qui expose l'histoire géologique et d'autres curiosités intéressantes de la région.

Théâtre Milanés

Sa construction du XIXème siècle est un autre exemple du néoclassicisme de la ville ; il conserve en son sein des exemples des moments essentiels de la vie artistique de Pinard el Río.

Centre Hermanos Loynaz

Il a été créé en 1990. Il héberge la bibliothèque personnelle de la poétesse Dulce María Loynaz, qui reçut -pour la fierté de tous les cubains et des lettres ibéroaméricaines- le Prix Cervantès 1992. La donation de cette bibliothèque fut accompagnée de meubles anciens, d'ouvres d'art importantes ainsi que de livres rares.
Tous les manuscrits de ses livres y sont conservés, ainsi qu'une partie de sa correspondance, sa poésie inédite, les décorations qu'elle a reçues au long de sa vie prolifique, et une compilation de l'ouvre de ses frères et sour poètes : Enrique, Carlos Manuel et Flor. Elle compte également une collection appréciable de photographies.

Musée Provincial d'Histoire

Dans les salles de cet établissement construit en 1874, siège du Gouvernement Provincial depuis la fin du XIXème siècle et durant toute l'étape républicaine, est exposée sa collection de grande valeur qui comprend toute la documentation relative à la pseudo-république.

Centre Provincial des Arts Visuels

C'est une construction domestique qui appartient à la deuxième moitié du 19ème siècle dans laquelle on observe un mélange intéressant d'éléments néoclassiques avec d'autres provenant de l'architecture traditionnelle.
Des artistes de la province dont la reconnaissance a traversé les frontièes du pays y exposent leurs ouvres fréquemment. Des ventes d'ouvres y sont réalisées et des conférences y sont données ainsi que des cours postuniversitaires à des spécialistes ; des débats et des discussions sont également organisés.

Casa de la Trova

La Casa de la Trova laisse ses portes ouvertes pour ceux qui apprécient se réunir avec de la bonne musique. On peut y jouir de différentes manifestations artistiques. On y propose des nuits en trios avec de la musique paysanne et des rythmes tels que le son, le danzón pour profiter pleinement de son cadre.

Manufacture de tabac Francisco Donatién

Dans l'une des zones les plus fréquentées de la rue légendaire Máximo Gómez se trouve la manufacture de tabac Francisco Donatién. C'est l'une des constructions emblématiques de l'architecture du 19ème siècle de Pinard del Río.
On y confectionne actuellement des havanes authentiques grâce à des procédés artisanaux qui comptent plusieurs siècles de tradition. À l'entrée de ce bâtiment, qui séduit tout le monde par l'odeur dégagée par les feuilles de tabac, on peut trouver la boutique Estanco I, et en face d'elle la Maison du Havane (Casa del Habano) où le visiteur peut profiter d'un registre choisi de bagues des marques les plus connues et pourra emporter avec lui un souvenir ou un autre objet appartenant au monde du tabac.

Fabrique de Guayabitas del Pinar

Connue anciennement sous le nom de Casa Garay, elle constitue aujourd'hui l'un des points d'intérêts les plus importants pour ceux qui visitent le territoire et souhaitent découvrir ses spécificités. Depuis 1906, la boisson qui y était élaborée fut enregistrée comme Liqueur Spéciale et prit alors le nom La Occidental. La Guayabita est née pour rester dans la mémoire de ceux qui ont dégusté avec un immense plaisir son bouquet.
Sa production est le fruit de procédés manuels d'antan, ce qui confère un attrait supplémentaire au produit. C'est actuellement la boisson typique de la province. Sa qualité reconnue lui a valu durant les premières décennies du 20ème siècle de nombreux titres et décorations ; en 1906, elle obtint le Prix de Commercialisation, en 1911 le Prix de la Foire de La Havane, et en 1924 elle reçut la Médaille de la Foire de Rome.

Maison du rhum (Casa del Ron)

La Maison du Rhum est un bâtiment moderne du 20ème siècle. Elle a été récemment intégrée à l'activité touristique de l'île et il est possible d'y déguster la plupart des marques les plus prestigieuses de rhum cubain. Elle propose également d'autres produits vedettes tels que le café, le tabac, symbole de la région, et des souvenirs propres à notre identité ainsi qu'un riche catalogue de musique cubaine dans lequel figurent les groupes et les noms les plus célèbres.

Source : Office de tourisme de Cuba